Les lectures toquées du Chapelier fou: Lettre d’une Inconnue de Zweig

Posté le 4 juin 2015

logo_131285

Lu dans le cadre du Baby Challenge 2015: Classique.

« C’est depuis cette seconde que je t’ai aimé. Je sais que les femmes t’ont souvent dit ce mot, à toi leur enfant gâté. Mais crois-moi, personne ne t’a aimé aussi fort – comme une esclave, comme un chien –, avec autant de dévouement que cet être que j’étais alors et que pour toi je suis restée. Rien sur la terre ne ressemble à l’amour inaperçu d’une enfant retirée dans l’ombre ; cet amour est si désintéressé, si humble, si soumis, si attentif et si passionné que jamais il ne pourra être égalé par l’amour, fait de désir, et, malgré tout, exigeant, d’une femme épanouie. »

Mon avis: Une pépite, un plaisir, des émotions ! Un texte merveilleux. Zweig prend la voix d’une femme, une femme amoureuse. Et, ça marche, la magie opère, on se perd et oublie que c’est un homme qui écrit, que c’est une fiction. Cette lettre nous trouble, nous montre jusqu’où peut aller les sentiments d’une femme dirigée seulement par son amour. Une fin troublante et émouvante. Une vie de passion et de souffrance. Tout ce que je pouvais attendre de la part de Zweig je l’ai retrouvé en bien mieux ! Un coup de cœur pour moi. J’avais déjà lu de cet auteur Le joueur d’échec, que j’avais adoré, et maintenant, avec cette Lettre d’une Inconnue, je n’ai qu’une envie, dévorer les œuvres de Zweig.

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire